Fabienne, en mécénat de compétences à Terre de Liens Île-de-France

Le mécénat de compétences permet aux entreprises de mettre à disposition, ponctuellement et gracieusement, leurs collaborateurs auprès d’Associations d’intérêt général à vocation culturelle, sociale, environnementale, humanitaire. Dans ce contexte, Fabienne, salariée de la Banque Postale, a pu transférer ses compétences à l’Association territoriale Terre de Liens Ile de France d’avril 2020 à fin juillet 2022. Nous lui avons posé quelques questions sur les missions qui lui ont été confiées pendant cette période et avoir son ressenti sur cette expérience.

Fabienne peux-tu nous décrire ton activité durant cette période ?

Rattachée au pôle mobilisation citoyenne, j’ai essentiellement été en contact avec les bénévoles d’Ile de France notamment pour :

  • les accueillir en tant que primo arrivants à l’association    
       
  • organiser des chantiers à la ferme à l’attention des adhérents de Terre de Liens
       
  • favoriser l’émergence de groupes locaux notamment celui de Paris « Terre et Alimentation » dans l’objectif de le rendre autonome.    

Très rapidement, j’ai identifié la nécessité d’offrir aux nouveaux bénévoles un accueil plus personnalisé dans l’objectif de mieux répondre aux besoins de l’Association et à ceux des primo arrivants.

Qu’entends-tu par un accueil plus personnalisé ?

Une fois, le premier contact pris avec l’Association, c’est proposer au bénévole un temps d’échange (téléphone ou face à face) pour identifier son profil et ses souhaits en adéquation avec les objectifs et besoins de l’AT.

Cet échange permet tout d’abord de faire connaissance. Cela permet également d’identifier les attentes mutuelles, les appétences et disponibilités du bénévole. L’objectif de ce temps d’échange est d’orienter au mieux et au plus vite le bénévole au sein de l’association que ce soit pour exercer une mission ponctuelle (par exemple : animer un stand ou apporter son expertise sur un dossier), rejoindre une des instances de l’AT ou un groupe local. Ce moment d’échange permet également d’évoquer l’intérêt du panel de formations offert au bénévole, notamment pour ceux qui désirent acquérir au fil de l’eau de solides connaissances sur le monde agricole et ainsi apporter leur contribution de façon concrète.

En quoi ton parcours professionnel a t-il été un atout dans cette mission ?

En tant que chef de projet à la Banque Postale, j’ai mené des projets relatifs à l’amélioration de la relation client en back office, notamment via le canal téléphone.

Bien que les attentes d’un client soit différentes de celles d’un bénévole, il n’en demeure pas moins que les deux souhaitent que leur soit manifesté de l’écoute, de l’intérêt voire de la reconnaissance.

C’est pourquoi, j’ai pu transposer en bonne partie la méthodologie utilisée dans le cadre de mes fonctions professionnelles.

Comment t’est venue l’idée de faire un mécénat de compétences à Terre de Liens ?

J’ai eu connaissance du mouvement Terre de liens vers 2010 par la presse écrite. J’ai été séduite par ses objectifs étant moi-même issue du milieu agricole en Anjou. Etant très occupée professionnellement, j’ai rejoint l’AT IDF en 2018 en tant que bénévole référente du groupe local de Montreuil.

Lors de mon souhait de réaliser un mécénat de compétences, c’est tout naturellement que je me suis orientée vers Terre de Liens qui, de plus, était à la recherche d’une personne en mécénat.

Est-il nécessaire d’avoir des connaissances du milieu agricole et/ou d’avoir pratiqué dans le domaine associatif pour ce mécénat de compétences ?

Certes, avoir des connaissances du milieu agricole et du fonctionnement associatif est un plus mais non un prérequis.

Pour moi l’important, c’est de manifester de la curiosité sur la thématique de l’association et identifier le fonctionnement associatif et ses différences avec le monde de l’entreprise pour pouvoir s’adapter.

En ce sens, les formations tant régionales que nationales TDL m’ont permis d’acquérir de solides connaissances, notamment la formation nationale « démarrer sereinement à TDL » à l’attention des nouveaux salariés. Cela permet de comprendre le rôle de chaque instance nationale, d’y rencontrer les salariés et ainsi se sentir salarié à part entière.

Comment s’est passée ton intégration au sein de l’Association ?

Je définirai cette intégration à deux niveaux.

Tout d’abord, avec l’équipe salariée où il a été aisé de m’intégrer par la convivialité qui y règne, les échanges informels dans le cadre d’une petite équipe et les réunions d’équipe aux ordres du jour pertinents.

A cela, j’ajouterai l’importance de passer du temps avec le salarié de chaque pôle pour comprendre plus concrètement le périmètre de chacun ; ce que j’ai pu réaliser avec Loïc du Pôle agricole lors de visites sur site dans le cadre d’un projet d’acquisition d’une ferme.

Concernant le conseil d’administration, j’assistais, comme tout salarié, à chaque réunion ; ce qui m’a permis de faire connaissance au fil de l’eau avec les administrateurs bénévoles et contribuer concrètement à la mise en œuvre de la stratégie de l’Association.

Un mécénat de compétence est réussi si la personne est bien identifiée pour ses compétences tant par l’équipe salariée que par le conseil d’administration. La durée d’un mécénat va de 12 à 24 mois, voire plus, d’où l’intérêt de favoriser une belle intégration et l’inscrire dans un cercle vertueux !

En définitive, que t’a apporté ton expérience de mécénat de compétences ?

En entreprise, notamment dans les gros groupes, les relations de travail sont plus cloisonnées, plus formelles. En tant que salarié, on est contraint de rentrer dans un cadre pour lequel il est parfois difficile de déroger.

A Terre de Liens Ile de France, j’ai apprécié la fluidité et la spontanéité des relations avec les uns et les autres et la rapidité avec laquelle on prend une décision et on s’y tient.

J’ai apprécié également la marge d’autonomie qui m’a été offerte ; ce qui m’a incité à être plus créative avec des moyens moindres par rapport à mes expériences en entreprise.

En 2 années et demi, j’ai eu le temps de m’installer, de découvrir, d’organiser, d’apprendre à connaître mes « petit.es camarades de jeu » et merci à chacun.e d’entre vous de m’y avoir aidé.

Ce fut une belle expérience humaine et professionnelle et je tiens également à remercier la Banque Postale.

Réseaux et partenaires

Découvrez comment devenir paysan.ne en Île-de-France ! Abiosol propose un accompagnement optimal des futures installations d’agriculteurs et d’agricultrices biologiques dans notre région.

Pour une autre PAC est une plateforme française inter-organisations constituant un espace commun de réflexion et d’action, en vue de la refonte de la politique agricole commune (PAC).

Nos financeurs

Fondations et mécènes

Mentions légales

Voir ici les mentions légales

__________________

CONTRAT D’ENGAGEMENT RÉPUBLICAIN

Notre association souscrit au contrat d’engagement républicain prévu au décret n° 2021-1947 du 31 décembre 2021, pris pour l’application de l’article 10-1 de la loi n° 2000-321 du 12 avril 2000. En savoir plus

Terre de Liens Ile-de-France © 2022

Réalisé par Nicolas Sawicki pour Terre de liens IDF | Propulsé par WordPress