Un documentaire sur Terre de Liens diffusé sur France 3

Samedi 21 et lundi 23 février, France 3 diffusera, au niveau régional puis national, un documentaire sur Terre de Liens, réalisé par Luba Vink et Aurélien Lévêque. La terre, bien commun est un film didactique de 52 minutes qui vise à faire comprendre l’action de Terre de Liens à travers le témoignage d’acteurs du mouvement. En juin, les mêmes réalisateurs sortiront un autre film, plus personnel, sur les grandes questions qui traversent Terre de Liens. Entretien avec les réalisateurs.

Diffusion de La terre, bien commun
Samedi 21 février 2015 à 15h20 sur France 3 Haute et Basse Normandie, Bretagne et Pays de la Loire
Lundi 23 février 2015 à 23h35 sur France 3 National
Bande annonce

Comment l’idée d’un film sur Terre de Liens est-elle née ?
Nous avions déjà fait des films en milieu rural et alors que nous assistions aux débats qui suivent les projections à un festival, JPEG - 242.3 konous avons découvert que les spectateurs parlaient de Terre de Liens mais se posaient mille questions et comprenaient mal. Comme par ailleurs, nous connaissions Sjoerd Wartena [un des fondateurs de Terre de Liens] sans avoir une idée précise de ce qu’il y faisait, nous nous sommes dit que nous étions peut-être bien placés pour éclairer les gens. Au départ, la volonté a donc été de faire comprendre, avec notre ignorance et notre naïveté comme point de départ.

 

Un tournage, deux films ?
Pendant le tournage nous ne savions pas que nous allions faire deux films ; nous cherchions en même tempJPEG - 130.9 kos des financements cinéma. Nous n’avons pas réussi mais nous avons obtenu des financements télé. Quand nous avons compris qu’on ne pourrait pas répondre à la commande de la télé avec la matière recueillie pour faire notre film de départ, nous n’avons pas fait de compromis, nous avons repris un tournage spécifique pour le film de France 3. Donc nous avons retourné un film en deux mois et demi, pour répondre aux attentes de la télévision. Au final nous présenterons donc deux films complètement différents, issus de deux méthodes différentes, avec deux angles spécifiques. Nous espérons que ces deux films arriveront à bien se répondre, à dialoguer.

Le documentaire qui passera sur France 3 prochainement porte-t-il un message ?
Pour le film destiné à la télé, nous avons voulu être le plus fidèle possible à Terre de Liens et être accessible au grand public. Ce n’est pas toujours facile dans le cadre d’une commande avec des commanditaires qui ont des attentes fortes, des présupposés pour le téléspectateur. Nous avons quand même voulu rester fidèles, raconter au mieux et surtout, ne pas céder aux logiques d’opposition qui sont fréquentes pour présenter les alternatives.
À notre sens, Terre de Liens ne se positionne pas « contre », n’est pas dans un militantisme de contestation. Cela peut déstabiliser quand on a une vision stéréotypée du militantisme. Mais nous voulions montrer qu’à Terre de Liens, les gens sont militants et sont « pour ». Nous avons ressenti tout au long du tournage une volonté de rassembler malgré les divergences, de proposer plutôt que refuser, de construire des solutions avec les acteurs en présence. Le documentaire pose aussi le contexte de votre action, la crise du foncier agricole. Le titre du documentaire, La terre, bien commun, veut traduire cela et amener les téléspectateurs à se renseigner sur Terre de Liens.

Votre regard sur TDL a-t-il changé au cours du premier tournage ? Qu’avez-vous découvert ?
Nous sommes arrivés vierges, nous demandant : « qu’est-ce qu’ils fabriquent ? ». Nous avons découvert Terre de Liens progressivement et réaliser ce film a été une expérience politique très forte. Nous étions désillusionnés de la politique, mais côtoyer les membres de Terre de Liens nous a amené à refaire un cheminement intérieur sur notre place de citoyen.
Au début, nous pensions juste que Terre de Liens achète des fermes. Pendant la phase de repérage, nous avons réalisé que ce n’était pas simple de se confronter au monde économique en tant que militant. Nous avons aussi constaté unJPEG - 796.6 koe diversité dans la population qui compose le mouvement.

Diversité d’origines et d’opinions… Progressivement notre vision s’est élargie pour embrasser des questions autres qu’agricoles. Les questions qui se posent sur le foncier faisaient écho à des questions que nous nous posions dans notre champ d’action qu’est l’audiovisuel. Nous avons compris que les paradigmes de Terre de Liens pouvaient se généraliser à beaucoup d’autres domaines de la société. Nous espérons que cela transparaîtra dans le second film, Changement de propriétaire, où nous allons plus loin sur la question économique, le rapport à l’argent et à la propriété. Nous sommes en train de le finir et nous le présenterons en juin.

Diffusion de La terre, bien commun
Samedi 21 février 2015 à 15h20 sur France 3 Haute et Basse Normandie, Bretagne et Pays de la Loire
Lundi 23 février 2015 à 23h35 sur France 3 National

Pour toute question sur l’organisation de projections du film :
terredeliens-film@celluloprod.com

Ecrire un commentaire

Please enter your name

Champ obligatoire

Please enter a valid email address

Champ obligatoire

Please enter your message

Terre de Liens Ile-de-France © 2018

Réalisé par Nicolas Sawicki puis Terre de liens IDF

Propulsé par WordPress