La plaine de Milly : un territoire exemplaire

À Milly-la-Forêt, une commune réputée pour ses plantes aromatiques et située à 52 km de Paris, Terre de Liens a acquis deux fermes : 5,5 hectares en 2014, sur lesquels Thomas Roche est installé en maraichage ; 5 hectares en 2016, où Victor Bello a démarré au printemps 2017, également en maraichage. Ces parcelles avaient été précédemment exploitées pendant 40 ans par un maraicher qui a cessé son activité en 2010. Victor et Thomas écoulent leur production directement, en Amap.

À leurs côtés, Pierre Nicolas s’est installé récemment, en bio aussi, sur une parcelle contiguë de 5,5 hectares qu’il a acquise avec un financement en propre. Il élève des poules pondeuses et des poulets de chair, et vend à des Biocoop, à des Amaps, ainsi qu’à la ferme. Un peu plus loin, un paysan-boulanger cultive des blés anciens ; il vient de la pépinière des Champs des Possibles de Toussacq (une autre acquisition de Terre de Liens). Alexandre exerce en agropâturage dans la forêt de Fontainebleau.

La coopération entre les différentes structures renforce la dynamique de l’agriculture biologique sur le territoire de Milly-la-Forêt.

Afin de faire connaitre son action et celle des fermiers, Terre de Liens Île-de-France et les Amaps Oh ma papille et La belle et la blette ont décidé d’organiser une journée portes ouvertes qui se tiendra le 22 septembre 2018.

Le programme est en cours de finalisation ; néanmoins, on peut déjà annoncer que seront proposés : visite des différentes fermes de la plaine, ateliers, débats, marché paysan, jeux pour les enfants, restauration sur place…

On pourra aussi, avec les bénévoles, découvrir l’Observatoire agricole de la biodiversité, à savoir des protocoles qui permettent de mieux connaitre la biodiversité ordinaire en milieu agricole. Lancé en décembre 2017 sur les fermes de Victor et Thomas, ce programme réunit une dizaine de bénévoles qui ont procédé à deux reprises à des observations sur les parcelles : pose de nichoirs à abeilles dont le degré de remplissage donne une idée de l’intensité de la pollinisation ; comptage des lombrics dont la présence reflète la qualité du sol ; comptage des invertébrés terrestres réfugiés sous des planches de bois, face aux attaques de ravageurs ; comptage des papillons dont l’existence est liée à la proximité de haies et bosquets.

Voilà l’occasion de visiter un site exceptionnel et de mieux comprendre les modalités qui ont permis son acquisition par Terre de Liens. L’invitation à participer à cette journée exceptionnelle a également été relayé aux décideurs et aux professionnels qui pourraient s’inspirer de ce qui pourrait bien être un modèle vertueux, à reproduire en Île-de-France.

Terre de Liens Ile-de-France © 2018

Réalisé par Nicolas Sawicki puis Terre de liens IDF

Propulsé par WordPress