Franci’Liens mars-avril : focus – Que sont devenus les anciens couvés installés en IDF ?

crédit photo : Marc Bianchi

En plus d’accueillir deux fermes, le site agricole de Toussacq acquis par la Foncière TDL abrite une couveuse d’activités agricoles, Les champs des possibles, qui permet à de jeunes maraîchers de tester leur activité avant une installation définitive.

Parmi les douze entrepreneurs à l’essai qui y sont passés depuis 2009, huit se sont installés en agriculture biologique, dont six en Île-de-France. Un des douze « couvés » est salarié agricole et les trois derniers sont toujours à l’œuvre à Toussacq, les couvés restant en moyenne deux ans en espace test.

Murielle Le Bihan fait partie de ceux qui ont concrétisé leur installation après s’être exercés dans cette couveuse. Alors qu’elle est aujourd’hui en maraîchage sur 2,2 ha à Perigny-sur-Yerres, son parcours initial était bien loin de la préparer à une telle aventure. Adjointe au directeur financier de l’Institut national de recherche en sciences et technologies pour l’environnement et l’agriculture (IRSTEA) pendant 19 ans, son souhait de se sentir plus utile tout en ayant un travail de plein air l’a progressivement dirigée vers l’agriculture.

Après une formation en maraîchage biologique, elle intègre en 2014 la couveuse. Elle y reste trois ans, et profite aussi des deux dernières années pour rechercher du foncier à partager avec d’autres maraîchers, dans une volonté d’entraide et de mutualisation du matériel et du savoir-faire. Elle a finalement trouvé, il y a tout juste deux mois, à Perigny-sur-Yerres, un terrain de 6,6 ha à louer avec deux autres agriculteurs. Elle est donc désormais en cours d’installation sur son terrain et tout est à faire en même temps : installation des 1 500 m2 de serres, mise en place de l’irrigation, démarrage des plantations et semis… Elle ambitionne de produire une quarantaine de légumes et de vendre exclusivement via des AMAP : celle d’Athis-Mons, qu’elle livrait déjà lorsqu’elle était à Toussacq, et celle de Perigny (qu’elle reprendrait), soit 50 grands paniers en tout. Le début des livraisons est prévu en septembre 2017.

Alors qu’à Toussacq, les difficultés étaient essentiellement liées à la santé physique et à l’adaptation aux techniques et aux outils, l’installation à Périgny a été compliquée par l’obtention d’un prêt délicat à obtenir et freinée par la recherche d’interlocuteurs en matière de questions techniques liées à l’installation concrète (montage de la serre…). Bien que préoccupée par ces ralentissements, Murielle se dit contente de la concrétisation de son projet d’installation et regarde vers le futur : elle a pour objectif d’augmenter progressivement sa production et éventuellement de planter des arbres fruitiers. Et pourquoi pas d’embaucher un salarié ? De beaux projets que nous lui souhaitons de réussir !

Ecrire un commentaire

Please enter your name

Champ obligatoire

Please enter a valid email address

Champ obligatoire

Please enter your message

Terre de Liens Ile-de-France © 2017

Réalisé par Nicolas Sawicki puis Terre de liens IDF

Propulsé par WordPress