Franci’Liens mai-juin 2015 : Focus « Aller voir des élus ? Mais pour quoi faire ?! »

TDL juin 2015

Terre de Liens a identifié les collectivités comme des partenaires importants pour le développement de projets agricoles.

En effet, elles disposent de compétences pour protéger le foncier au travers de documents d’urbanisme et grâce à des outils de protection qu’elles peuvent mettre en œuvre. Au-delà des moyens règlementaires, elles détiennent une importante capacité d’action si elles se mobilisent dans le temps et avec les moyens adéquats. En suscitant l’action des acteurs publics et en accompagnant leurs projets de préservation de la terre et de soutien aux installations agricoles, Terre de Liens augmente l’efficacité de son action territoriale.

Le contexte francilien dispose d’un marché foncier restreint et n’offre que peu d’opportunités foncières. De plus, en raison de périodes d’urbanisation importantes, les collectivités, les établissements publics d’aménagement et l’État sont devenus propriétaires de foncier, considéré alors comme réserve dédiée à l’aménagement. Aujourd’hui, ces zones sont moins sollicitées puisque la densification doit être privilégiée.

Traditionnellement, ce foncier était mis à disposition des agriculteurs locaux via des conventions renouvelables annuellement du fait de la progression de l’urbanisation et du besoin constant de mobiliser de nouveaux espaces agricoles. Ces situations précaires ne sont pas idéales pour les paysans et si elles sont moins problématiques pour certaines productions comme les céréales (cultures annuelles qui nécessitent peu d’investissement et d’équipements pérennes) pour d’autres cultures comme le maraîchage, l’arboriculture ou l’élevage (qui sur de plus petites surfaces auront besoin d’aménagements importants : forage, serres, arbres…), cela complexifie encore l’installation d’un paysan.

Par ailleurs, la prise de conscience des enjeux environnementaux de la part des élus, mais aussi la demande des citoyens à disposer d’une alimentation saine et locale, le besoin de retisser des liens entre le monde agricole et le monde urbain, sont autant d’éléments qui font que nombre de collectivités souhaitent favoriser une agriculture biologique de proximité à dominante alimentaire. Leurs forces résident dans le fait d’être bien souvent propriétaires de foncier et de pouvoir ainsi orienter les productions et les pratiques agricoles sur leurs biens. Terre de Liens suscite l’émergence de projets agricoles par des actions de sensibilisation et de formation des élus et des agents, par un suivi des collectivités au cours de leur réflexion et par un accompagnement dans la mise en œuvre de projets d’installation. Cette dernière action est facilitée par le fait de travailler au sein du Pôle Abiosol , qui donne accès au vivier des porteurs de projets et permet de favoriser la mise en relation entre les porteurs de projets et les collectivités, rendant ainsi concrets les projets locaux.

Ecrire un commentaire

Please enter your name

Champ obligatoire

Please enter a valid email address

Champ obligatoire

Please enter your message

Terre de Liens Ile-de-France © 2018

Réalisé par Nicolas Sawicki pour Terre de liens IDF | Propulsé par WordPress