Franci’Liens février-mars : focus – Terre de Liens et le mécénat

L’assemblée générale 2017 de l’association Terre de Liens Île-de-France a été marquée par la confirmation du retrait d’une partie de la subvention accordée par le conseil régional. Cette décision oblige à reconsidérer la stratégie de financement, notamment en se tournant vers des partenariats avec les acteurs privés, dont le mécénat.
Cette orientation n’est pas nouvelle puisque des opérations comme l’arrondi en caisse mis en place avec Biocoop existaient déjà, mais elle se diversifie.

Comment fonctionnent les différentes formes de mécénat ? Le principe général est de proposer une
participation financière aux activités de TDL en contrepartie d’une défiscalisation partielle. C’est une façon de combiner les efforts privés et publics.

À TDL IDF, un groupe de bénévoles se concentre depuis avril 2016 sur cette activité ; il est coordonné depuis novembre par une personne dont le poste est lui-même financé par du mécénat (de compétences).

Différents types de financements sont ainsi développés : contributions des clients via des acteurs de l’économie sociale et solidaire (ESS) notamment, mécénat de compétences, opérations à plus grande échelle avec des entreprises ou leur fondation. Ainsi, les consommateurs se voient proposer une participation sous la forme d’un surcoût modique, anodin individuellement, mais dont la multiplication (les petits ruisseaux faisant les grandes rivières !) permet de constituer une source de financement intéressante – c’est aussi l’occasion de sensibiliser aux enjeux de TDL.

Le mécénat de compétences, ce sont des entreprises (Wavestone, en 2016) ou des associations (Probonolab) qui mettent à disposition du temps d’accompagnement, notamment pour la recherche de mécènes. Cela améliore les chances de TDL de se faire une place dans les actions de mécénat financées par les grandes entreprises et leur fondation, en participant à des appels à projets ou en les démarchant directement.

De fait, le contexte de réduction des subventions étant général, de nombreuses associations se tournent vers le mécénat ce qui rend son accès d’autant plus difficile. La Fondation TDL s’est néanmoins donné les moyens de sélectionner les entreprises suivant des critères garantissant le respect de ses valeurs : certains secteurs sont exclus (armement, production d’OGM…) ; la charte des partenariats qui établit les règles en matière de caution, de communication, de non-exclusivité, etc., doit être signée par toutes les entreprises ; le Comité d’éthique des partenariats d’entreprise (CEPE) analyse de manière approfondie le partenariat proposé. À l’issue de ce processus, une convention est passée avec l’entreprise.

Ecrire un commentaire

Please enter your name

Champ obligatoire

Please enter a valid email address

Champ obligatoire

Please enter your message

Terre de Liens Ile-de-France © 2018

Réalisé par Nicolas Sawicki puis Terre de liens IDF

Propulsé par WordPress

%d blogueurs aiment cette page :