Franci’Liens mars-avril 2016 : Portrait de bénévole, étude sur les actionnaires et niveau de collecte

Portrait de Claire, illustratrice du Franci’Liens

photos ClaireSon histoire commence comme les contes qu’elle illustre parfois.
Petite, Claire rêvait d’être fermière. Les années passant, la vie urbaine lui fit prendre une autre route, celle des logements sociaux. Cependant, un jour, tandis que son entreprise travaillait à la rénovation d’un bâtiment, son rêve d’enfant resurgit sous une forme nouvelle  : et si on réhabilitait les espaces verts attachés aux logements urbains  ?
À partir de là, Claire décida de s’engager plus activement dans la cause verte et écologique, adhérant notamment à la société Enercoop. Avec son âme militante, son cœur d’artiste et son envie d’agir, ce n’était qu’une question de temps avant qu’elle découvre Terre de Liens, il y a de cela trois ans. « Concrète et complète », comme elle le dit elle-même, l’action de Terre de Liens lui convenait parfaitement. Peu à peu, Claire se mit à raccourcir son temps de travail salarié pour se consacrer davantage à sa passion du dessin et à son engagement associatif. Mais c’est il y a un an, dans le premier numéro de l’année 2015, que les lecteurs du Franci’liens eurent la chance de connaître Claire à travers ses dessins, beaux, drôles et toujours pertinents.
Mais alors, me direz-vous, qu’est devenu le rêve de la petite Claire  ? Aujourd’hui, quand elle ne croque pas les semences à la terrasse d’un café parisien, elle les plante dans son potager 100 % bio de l’Yonne, accompagnée par le doux bourdonnement de ses ruches  !

Qui sont les actionnaires Terre de Liens ?

L’enquête lancée en octobre 2015 par l’association Terre de Liens auprès de ses actionnaires personnes physiques visait notamment à mieux connaître ces derniers. 3 077 réponses sont parvenues en deux semaines, témoignant ainsi de leur intérêt pour l’action de TDL. Ces épargnants solidaires attendent, prioritairement, soutien à l’installation, préservation de la terre comme bien commun et défense d’une agriculture biologique et locale.

Niveau de collecte

La cressonnière Saint-Éloi à Méréville
Près de 19 000 € ont été collectés pour la cressonnière, mais il manque encore 27 000 € de dons pour pouvoir finaliser l’acquisition. Joignez l’utile à l’agréable, et allez déguster une pizza au cresson au restaurant le Quindici, à Paris  ! À chaque pizza achetée, 1 € est reversé pour l’achat de la cressonnière. Bon appétit  !

1 réaction à cet articleEcrire un commentaire
  1. je souhaite participer financierement pour le rachat de fermes en ile de france

Ecrire un commentaire

Please enter your name

Champ obligatoire

Please enter a valid email address

Champ obligatoire

Please enter your message

Terre de Liens Ile-de-France © 2018

Réalisé par Nicolas Sawicki pour Terre de liens IDF | Propulsé par WordPress