Focus Assemblée générale 2014

L’Assemblée générale de Terre de Liens Ile de France

 

Elle a eu lieu le samedi 17 mai dernier avec 66 personnes présentes la matinée et l’après midi et 118 personnes présentes ou représentées.

La matinée a été consacrée à la partie statutaire : exposés et votes sur le rapport d’activité, le rapport financier, l’affectation du résultat et le montant de la cotisation annuelle.

Au cours de la matinée ont été évoqués les évènements marquants de l’année 2013 : acquisition de Milly la Forêt, convention pluriannuelle avec l’agence de l’eau Seine Normandie (AESN), courriers envoyés aux candidats aux élections municipales, accompagnement de Magny les Hameaux dans l’installation d’agriculteurs BIO, naissance de la fondation reconnue d’utilité publique (FRUP) Terre de Liens, présence dans les instances régionales de concertation.

Ce fut également l’occasion de rappeler aux adhérents la nécessité de mener une veille foncière citoyenne notamment dans l’optique de transmission des exploitations : 40% des fermiers en BIO de la région ont plus de 50 ans ; dans notre ferme de Lumigny, le processus de transmission est bien enclenché puisque le fils des exploitants actuels a un projet d’agroforesterie.

Le rapport sur la sensibilisation et la mobilisation citoyennes a souligné que 110 ambassadeurs ont été formés et que 40 environ  allaient sur le terrain. Par ailleurs, le jeu  « terre de liens » a été développé avec le concours de l’association « starting block » et permet de mettre en situation d’acquéreurs de foncier agricole les joueurs.

L’après-midi a été consacrée à deux tables rondes successives, la première avec Paul Bonhommeau venu spécialement de Loire Atlantique pour parler des diverses composantes du mouvement, la seconde pour évoquer les actions possibles avec les collectivités locales.

La première table ronde a rappelé les équilibres nécessaires entre les composantes du mouvement : associations nationale et régionales, foncière, fondation ; dans le cas de la Loire Atlantique, un équilibre a même été instauré entre paysans et société civile.

La seconde table ronde a évoqué les chantiers passés et futurs avec les collectivités locales : Magny les Hameaux, Brétigny, la plaine d’Argenteuil…

En conclusion il a été souligné que le BIO est rentable s’il est en circuit court, loin des pressions de la grande distribution, avantageux pour l’agriculteur et pour le consommateur.

 

 

 

 

Revenir au sommaire : http://www.terredeliens-iledefrance.org/franciliens-mai-juin-2014/

Ecrire un commentaire

Please enter your name

Champ obligatoire

Please enter a valid email address

Champ obligatoire

Please enter your message

Terre de Liens Ile-de-France © 2017

Réalisé par Nicolas Sawicki puis Terre de liens IDF

Propulsé par WordPress

%d blogueurs aiment cette page :