Fermiers et bénévoles : être en lien

Le mouvement Terre de Liens, à la fois militant et gestionnaire de foncier, relève de l’économie sociale et solidaire.

Parmi les « liens », il y a bien sûr celui qui existe entre épargnants et agriculteurs, mais aussi entre économie et solidarité. Cette exigence nécessite de porter une attention particulière à la relation entre le bailleur (la Foncière ou la Fondation) et ses locataires (les fermiers). Car, si juridiquement la relation établie entre TdL comme propriétaire et les fermiers est un lien classique de bail rural, la particularité du Mouvement fait que cette relation se trouve amplifiée et enrichie par l’alliance « économie et solidarité ».

En effet, on imagine mal la Foncière appliquer à la lettre les termes du contrat en cas de difficulté passagère sur une ferme, d’aléa, de démarrage plus lent que prévu. Une réaction aveuglement brutale en cas de manquement ne permettrait ni au fermier ni au foncier de s’inscrire dans un projet durable, et entrerait en contradiction avec les objectifs mêmes du Mouvement.

On imagine mal également un fermier Terre de Liens refuser tout rapport avec les épargnants mobilisés pour rendre possible son installation, ou avec les consommateurs ayant fait le choix de ses produits.

La relation portant sur des éléments essentiellement humains (évaluation de la situation d’une ferme en difficulté, degré d’implication dans des actions citoyennes, etc.) qui sortent du domaine du contrat, l’équilibre n’est pas toujours évident entre la nécessité d’un engagement réciproque, les limites de la viabilité économique et l’autonomie des acteurs.

Pour faciliter cette articulation, la mise en place de « référents fermes » a été initiée au niveau national et mise en place par de nombreuses associations territoriales (AT) de TdL. Le référent ferme est un bénévole qui établit une relation privilégiée avec la ferme, connait sa situation et ses problématiques, mobilise les ressources du Mouvement pour lui apporter les réponses nécessaires.

Le référent ferme peut s’appuyer sur le document de gestion immobilière et foncière (GIF) des fermes, un document conçu pour être la référence, co-construite entre AT (association territoriale) et PF (pôle ferme) au niveau national.

Aujourd’hui, des référents sont actifs sur près de la moitié des fermes du Mouvement, de manière très variable selon les régions. Il n’y en a pas encore en Île-de-France et tout.e volontaire est bienvenu.e. C’est une action bénévole particulièrement riche sur le plan relationnel et qui permet d’œuvrer en profondeur dans les rouages du mouvement Terre de Liens. Si vous êtes intéressé.e, si vous habitez à proximité d’une ferme Terre de Liens ou êtes amapien en lien avec l’un de nos fermiers déjà, n’hésitez pas à nous contacter !

Terre de Liens Ile-de-France © 2018

Réalisé par Nicolas Sawicki pour Terre de liens IDF | Propulsé par WordPress