Faisons les comptes avec l’agriculture paysanne : résultats du recensement national des terres agricoles.

1-  Un recensement national décennal des terres agricoles

Pourquoi ce rapport ? Pour qui ? Que doit-il révéler ?

Le 10 décembre 2021, le ministre de l’agriculture présentait les premiers résultats du recensement agricole 2020 de la France. Ce rapport décennal, demandé par l’Union européenne, a pour objet d’actualiser les données sur l’agriculture en France et de mesurer son poids dans l’agriculture européenne, afin de définir ou ajuster les politiques publiques. Ce rapport de 2020 présentant la situation nationale se décline en chacune des régions de France. Le ministre confie le travail du recensement à son service des statistiques et des prospectives, Agreste.

Quels résultats en dix ans ? Évolution du nombre d’exploitations et des emplois

En 2020, la France comptait 416 100 « exploitations agricoles », soit 20 % de moins qu’il y a 10 ans, selon les résultats du dernier recensement agricole. La métropole en regroupait 390 000, donc 100 000 de moins en 10 ans.

Pour autant, l’agriculture est toujours présente dans nos paysages (49 % du territoire) : la superficie agricole utilisée ne recule que de 1 % depuis 2010. Les exploitations se regroupent, elles sont moins nombreuses tout en travaillant un espace équivalent. Ainsi, le poids des exploitations de moins de 20 ha baisse de 43 % à 38 % même si la baisse semble ralentir depuis les années 2000, − 2,3 % contre − 3 %, et la taille moyenne des exploitations passe de 55 ha à 69 ha soit + 25 %.

Seul le volet de l’horticulture-maraîchage augmente. La baisse concerne plus particulièrement l’élevage des bovins (− 27%), tandis que les grandes cultures restent stables.

Les conséquences sur l’emploi révèlent une baisse de 80 000 ETP sur les 658 788 emplois en 2020.

Quelques précisions :

Un tiers des productions révèle un apport qualitatif au regard de différents labels, et une augmentation de l’agriculture biologique qui concerne maintenant 12 % des exploitations françaises soit 3 fois plus en 10 ans. En revanche, le nouveau label HVE se développe aussi (+ 7 %), bien qu’il ne corresponde pas aux préconisations du bio.

Le renouvellement des générations est toujours sensible malgré des signaux positifs, le nombre d’agriculteurs de moins de 40 ans ne baisse plus, les cultures maraîchères augmentent, bien que la SAU se stabilise. Malgré ces promesses qui semblent traduire un attrait pour le métier, la part des femmes continue de baisser, elles représentent 27 % en 2020 contre 28 % en 2010.

2-      Situation de l’IDF, la meilleure terre fertile de France !

Bien que réputée pour être une région urbaine, la région capitale est aussi une terre agricole très fertile. La région est touchée par la baisse du nombre des exploitations à hauteur de 600 exploitations de moins depuis le précédent recensement (−12 %). En 10 ans, seules les grandes exploitations et la culture de maraîchage progressent. En IDF la situation est similaire au territoire national, avec une plus forte moyenne de SAU (127 ha).

L’emploi agricole subit une baisse concernant le travail permanent (13 000 personnes) celui des non permanents augmente (saisonniers et prestataires de travaux).

3-      Conclusion, où en est l’agriculture paysanne ?

Le recensement décennal de l’agriculture paysanne ne fait hélas pas encore partie de ce rapport… On constate que la seule hausse concerne l’agriculture horticole-maraîchage, mais peu de précisions dans les déclarations du ministère. Cependant, France Stratégie a travaillé sur l’alimentation, et révèle une analyse intéressante sur la situation conjoncturelle avec notamment le lien entre santé et alimentation.

 Liens et repères :

https://agriculture.gouv.fr/recensement-agricole-2020
https://agreste.agriculture.gouv.fr/agreste-web/accueil/

Vizagreste :https://vizagreste.agriculture.gouv.fr/

Agreste est le service du ministère de l’agriculture et de l’alimentation en charge des statistiques, évaluations, prospectives. Il propose des publications nationales et régionales, fournit les dates de parution des indicateurs conjoncturels et fixe les règles de diffusion de l’information statistique.

Réseaux et partenaires

Découvrez comment devenir paysan.ne en Île-de-France ! Abiosol propose un accompagnement optimal des futures installations d’agriculteurs et d’agricultrices biologiques dans notre région.

Pour une autre PAC est une plateforme française inter-organisations constituant un espace commun de réflexion et d’action, en vue de la refonte de la politique agricole commune (PAC).

Nos financeurs

Fondations et mécènes

Mentions légales

Voir ici les mentions légales

__________________

CONTRAT D’ENGAGEMENT RÉPUBLICAIN

Notre association souscrit au contrat d’engagement républicain prévu au décret n° 2021-1947 du 31 décembre 2021, pris pour l’application de l’article 10-1 de la loi n° 2000-321 du 12 avril 2000. En savoir plus

Terre de Liens Ile-de-France © 2022

Réalisé par Nicolas Sawicki pour Terre de liens IDF | Propulsé par WordPress