Bois des folies : bientôt une nouvelle ferme Terre de Liens en Île-de-France !

L’acquisition du site Bois des Folies à Chevannes (91) est un projet d’envergure pour Terre de Liens en Île-de-France. Ce site d’une centaine d’hectares, actuellement en friche, accueillera des activités diversifiées de polyculture et d’élevage. De nombreuses zones humides à la biodiversité remarquable s’étant développées sur le site, le projet de co-acquisition porté par Terre de Liens et la Caisse des dépôts et consignations biodiversité (CDCB) permettra d’allier gestion agricole et environnementale. Et pourtant, l’histoire de ce site ne semblait pas le prédestiner à un tel avenir…

La ferme du Bois des folies est située dans le département de l’Essonne, dans le secteur du Gâtinais, à 37 km au sud de Paris.

Ce site de 109 ha était la propriété de l’État depuis les années 60. Il hébergeait notamment un centre émetteur de la Direction générale de l’aviation civile (DGAC). Lorsque celle-ci a acquis ce site, une bonne partie des terres était laissée en jouissance à des agriculteurs qui y cultivaient essentiellement des céréales. Puis, pendant un temps, le site accueille des courses de 4X4. À partir de 2015, ces terres restent en friche. Durant toutes ces périodes et jusqu’à aujourd’hui, le bâtiment central continue d’abriter les archives de la DGAC.

Lorsque l’État décide de vendre les 109 ha du site, de nombreux acteurs expriment leur intérêt, notamment le Parc naturel du Gâtinais français, le conseil départemental du 91, l’intercommunalité et la commune de Chevannes. C’est à leur demande que la Safer intervient et lance un appel à candidatures en juillet 2019 avec le double objectif de préserver les qualités environnementales et écologiques du site et d’y permettre le retour de l’agriculture.

Parallèlement, Terre de Liens est alerté par Keryan Sil, fils d’un paysan local qui cherche à s’installer.

Dans des délais très courts, Terre de Liens Île-de-France a monté un dossier pour candidater auprès de la Safer conjointement avec la CDCB et trois porteurs de projet.

D’ici la fin de cette année, la Safer va céder à la Foncière Terre de Liens 75 ha du site ainsi qu’un hangar. Les 34 ha restants seront rachetés par la Caisse des dépôts et consignations biodiversité, dans le cadre de son activité de compensation écologique, afin de  préserver la zone humide, qui abrite une faune et une flore remarquables,.

Deux acteurs majeurs sont aux côtés de Terre de Liens et œuvrent pour soutenir les trois paysans·nes qui s’installeront sur le site. C’est ainsi que, par son action, le Parc naturel régional du Gâtinais a déjà aidé à la valorisation du site et que le département de l’Essonne va faire de la forêt voisine un site protégé. En collaboration avec la Caisse des dépôts et consignations, Terre de Liens va confier l’exploitation du site à trois paysans·nes : Keryan Sil, qui va installer un élevage de porcs de plein air ; Matthew Charlton, qui pratique la cressiculture sur un site proche et souhaite diversifier son activité ; Audrey Garcia, qui va installer sur Chevannes la base de son troupeau itinérant de brebis laitières qui pâturent habituellement sur des sites naturels ou des délaissés communaux.

Un beau défi de gestion collective, écologique et solidaire, à la fois pour les porteurs et porteuses de projet et pour les acteurs impliqués, qui permettra de rendre à l’agriculture un site ayant accueilli des activités polluantes.

Réseaux et partenaires

Découvrez comment devenir paysan.ne en Île-de-France ! Abiosol propose un accompagnement optimal des futures installations d’agriculteurs et d’agricultrices biologiques dans notre région.

Pour une autre PAC est une plateforme française inter-organisations constituant un espace commun de réflexion et d’action, en vue de la refonte de la politique agricole commune (PAC).

Nos financeurs

Fondations et mécènes

Terre de Liens Ile-de-France © 2021

Réalisé par Nicolas Sawicki pour Terre de liens IDF | Propulsé par WordPress